Revue de presse // Le Parisien – Télérama – TF1 News – Le Mouv’ – France Culture

Le Parisien – 10 octobre 2012

«Khaos», ou les conséquences du tout austérité en Grèce

Au moment où l’actualité tourne à nouveau ses projecteurs sur la Grèce, un film sort en salles* ce mercredi qui devrait éclairer les esprits sur les conséquences concrètes de l’austérité imposée aux Grecs. «Khaos, les visages humains de la crise grecque», documentaireréalisé par Ana Dimitrescu, grand reporter pour Gamma et le National géorgraphic, plonge dans le quotidien de la population grecque pour mieux faire jaillir le drame quotidien de onze millions d’habitants condamnée à payer toujours plus d’impôts avec toujours moins de ressources. <btn_noimpr>Agriculteurs, policiers, commerçants, fonctionnaires, dentistes… personne n’est épargné par la crise. Bilan: des suicides multipliés par deux, des milliers de sans-abri contraints de venir à la soupe populaire municipale ou ecclésiale.

Khaos c’est un peu le silence avant le tonnerre, une population extraordinairement solidaire en apparence résignée, mais profondément révoltée et parfois violente. Le FMI et l’Europe sont devenus les ennemis jurés, la classe politique est conspuée pendant que l’émigration s’impose comme option de survie, que le désespoir et le désoeuvrement gagnent les jeunes générations tentées de plus en plus par la violence et une extrême droite en pleine croissance. De quoi faire réfléchir aux conséquences du tout austérité.A lire sur le site Internet
Lire la suite de l’article

Télérama – 10 octobre 2012 – Mathilde Blottière

Critique

Enfin les chiffres ont des visages. Au-delà du bilan statistique — taux de chômage et de suicides multipliés par deux, diminution des salaires de 40 % —, l’ex-reporter Ana Dumitrescu nous met face aux conséquences humaines d’une rigueur économique aveugle. Celle-là même qui doit sauver l’Europe. Pour les Grecs, de l’île de Kea à Athènes, la doxa bruxelloise est déjà une réalité quotidienne, et dévastatrice. C’est une enseignante en lettres, dont les neuf cents euros de salaire ne lui permettent plus d’acheter le moindre livre ; un restaurateur qui regarde les boutiques du voisinage fermer les unes après les autres en attendant son tour ; un dentiste sans patients qui envisage l’exil, des sanglots dans la gorge. En quelques mois, la Grèce a basculé du statut de membre de l’UE à celui de pays du tiers-monde. De près, cela donne le spectacle terriblement choquant d’une foule affamée, issue de feue la classe moyenne, se ruant sur les rebuts d’une fin de marché.

Le désespoir est tel qu’il pousse un vieux monsieur à la paranoïa : « Et si on nous avait choisis, nous, comme les cobayes d’un nouveau système d’exploitation économique ? » La Grèce, laboratoire des néolibéraux ? Si certains ­optent pour l’activisme, la désespérance est aujourd’hui le sentiment le mieux partagé par le peuple grec. Stupéfiant instantané du présent de la crise, Khaos prend le parti de l’humain contre l’expertise. Libres à nous de voir ce qu’il montre : le naufrage de toute une société, au coeur de l’Europe, et au nom de sa survie.

Mathilde Blottière

A lire sur le site Internet
Lire la suite de l’article

TF1 News – 10 octobre 2012 – Fabrice Aubert

Le « Khaos » grec raconté par les Grecs

Comment les Grecs subissent-ils concrètement la crise qui les frappe ? Comment perçoivent-ils le regard des Européens sur leur situation ? Le documentaire « Khaos, les visages humains de la crise grecque » leur donne la parole. 

« Nous n’avons aucun autre espoir ». Les premières paroles de Khaos, les visages humains de la crise grecque, sont prononcées par une enseignante dont le salaire a été diminué, comme tous les fonctionnaires du pays, de 40%. Elles donnent d’emblée le ton de ce documentaire -première réalisation de Ana Dumitrescu- tourné en Grèce le printemps dernier. Le film souhaite en effet expliquer la crise en donnant, non pas la parole aux politiques et aux experts, mais à ceux qui en subissent les conséquences de plein fouet : les Grecs eux-mêmes.

A lire sur le site Internet
Lire la suite de l’article

Le Mouv’ – 10 octobre 2012 – Le 7-9 – Amaelle Guiton

Khaos ou les visages d’une crise

Ana Dumitrescu, photographe free lance n’a pas attendu des subvensions ou une aide quelconque pour tourner son documentaire « Khaos, les visages humains de la crise grèque« . Pas le temps d’attendre, il y a urgence en Grèce.

Caméra au poing, elle parcourt le pays pendant quatre mois avec Panagiotis Grigoriou, fil rouge du documentaire. Anhtropologue diplômé de Naterre, il est désormais installé en Grèce et décrypte cette guerre économique au jour le jour.

Ana Dumitrescu, elle, filme les grèques de l’Union Européenne: des étudiants sans livre, des fonctionnaires qui travaillent sans salaire, des dentistes sans patient, des grèques sans bouffe. Théâtre de l’absurde, Kahos réussit à capter l’instant d’un pays devenu Tiers-Monde de l’UE.

Le conseil ciné du jour, un docu intéressant avec du bon son: Khaos, les visages humains de la crise grècque d’Ana Dumitrescu

A réécouter sur le site Internet
Lire la suite de l’article

France Culture – 10 octobre 2012 – Les Matins – Marc Voinchet

Grèce, les visages de l’austérité

Pour la première fois depuis 2007, Angela Merkel se rendait hier en Grèce pour soutenir le gouvernement dans sa politique d’austérité. À l’heure où la Grèce rediscute avec la Troïka de ses bailleurs de fonds internationaux à propos de nouvelles mesures d’austérité, le peuple grec accueille lui cette visite avec réticence. Des manifestations contre    l’Allemagne ont été organisées hier. Pour ce peuple grec, comment est vécue l’austérité au quotidien ? Comment vit-on (ou survit-on ?) concrètement dans un pays en crise ?

Nos invités de ce matin sont Vassilis Alexakis, écrivain gréco-français, dont le dernier roman L’Enfant grec (Stock) est encore en lice pour le prix Goncourt, et Panagiotis Grigoriou, anthropologue et historien, ancien correspondant en France de la revue grecque Némésis entre 1999 et 2008. Vous tenez également un blog et intervenez comme un fil rouge dans le documentaire Khaos, les visages humains de la crise grecque, d’Ana Dumitrescu (grand reporter), qui sort en salle le 10 octobre.

A réécouter sur le site Internet
Lire la suite de l’article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s