Revue de presse / La Tribune

La Tribune – 09 octobre 2012

Grèce : « On est face à un gros point d’interrogation »

Ana Dumitrescu est grand reporter et a notamment travaillé pour l’agence Gamma et le National Geographic. Elle présente mercredi son film, « Khaos, les visages humains de la crise grecque. » Selon elle, la Grèce est aujourd’hui à un tournant et il est très difficile de prévoir quelle en sera l’issue.

(…)

La crise grecque nous est souvent contée sous les angles macroéconomiques et politiques. Ana Dimitrescu, grand reporter, a fait le choix de vivre cette crise de l’intérieur, en prenant le pouls de cette population qui vit aujourd’hui au ralenti. « Khaos, les visages humains de la crise grecque, » qui prend soin de ne pas tomber dans le parti pris, nous promène ainsi dans une Grèce à plusieurs visages, sans voix-off et sans commentaires, sinon ceux de la population elle même, et du fil conducteur, Panagiotis Grigoriou, historien et blogueur grec qui se pose en observateur de ses contemporains dans un pays en crise. Tous les profils y passent, de Dimitris qui songe à quitter le pays à Demosthène qui commente la politique française, espérant l’arrivée de François Hollande au pouvoir pour casser la dynamique Merkozy. Pendant que Marcy, elle, profite de la crise pour tenter d’innover au sein de son entreprise. Entretien.

A lire sur le site Internet
Lire la suite de l’article

 
A lire aussi, la tribune de Panagiotis Grigoriou 

La crise grecque, la fin de quelque chose et le début de rien ?

Panagiotis Grigoriou est un anthropologue, historien et blogueur grec. Il est le fil conducteur du film documentaire d’Ana Dumitrescu « Khaos, les visages humains de la crise grecque » qui sort en salles le 10 octobre 2012. Point de vue d’un observateur grec sur la crise que traverse son pays.

(…)

La gestion de la crise grecque suscite depuis deux ans maints débats et déchirures à plusieurs niveaux. Celui de la macroéconomie, celui de la géopolitique. Et pendant ce temps, jour après jour, le terrain ressemble de plus en plus à un « no man’s land » économique, au fur et à mesure que le marché grec s’effondre.

A lire sur le site Internet
Lire la suite de l’article
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s